Test de Botworld : Adventure - Notre avis sur ce jeu mobile

Cette semaine nous a permis de réaliser le test Botworld : Adventure à l’occasion de sa sortie de la phase d’early access. Sans trop savoir à quoi m’attendre, je me suis lancée dans l’aventure et, en l’espace d’une dizaine d’heures de jeu et plus, j’ai pu me faire mon avis sur l’expérience proposée par le studio Featherweight. Je vous propose de retracer ensemble mon parcours sur Botworld pour savoir s’il pourrait vous intéresser en tant que joueur.

Une introduction classique mais efficace pour Botworld

Autant le dire d’emblée, Botworld propose une DA plutôt minimaliste totalement assumée, avec une priorité donnée aux flat colors et à la mignonnerie. Même si ce style graphique ne plaira pas à tout le monde, il fonctionne très bien comme un reflet de l’expérience du jour.

Tout commence alors que nos parents constructeurs de robots et amateurs de pièces détachées nous fournissent notre premier bot, à choisir parmi trois options, à la manière d’un starter Pokémon. De là, vos ambitions prennent soudain un sens : vous allez pouvoir devenir le maître des robots, le plus grand Botmaster. À force de persévérance et de collecter de nouveaux plans de bots, vous pensez pouvoir y parvenir. Ainsi débute votre parcours au sein de Botworld : Adventure.

Vous découvrez alors progressivement les mécaniques de jeu. De ce côté-là, Botworld est bien pensé, avec un zone de tutoriel qui laisse quand même quelques libertés. En effet, là où les impatients se dépêcheront d’accomplir l’objectif requis, certains pourront prendre le temps de vider les piles de pièces détachées ou d’affronter tous les robots de la zone pour faire gagner de l’expérience supplémentaire à leurs bots. Ce choix dans la manière de progresser se poursuit d’ailleurs dans la suite du jeu. Mais, maintenant que vous savez que vous n’atterrirez pas en terre inconnue sans aucun guide dans Botworld ni, a contrario, dans un univers ultra assisté, il est temps d’entamer cet avis sur Botworld : Adventure à proprement parler.

Gameplay PvE et variété d’événements

Pour commencer, parlons un peu gameplay et boucle de jeu. À la manière d’autres gacha, Botworld : Adventure place le PvE au cœur de l’expérience. Même si le PvP est présent, il ne représente pas l’essentiel de l’activité que vous aurez dans le jeu. Votre aventure consiste à explorer le monde semi-ouvert qui vous entoure, collecter des pièces détachées, des améliorations, des compétences spéciales et de nouveaux schémas de robots tout en progressant dans la quête principale et en terminant des contrats secondaires.

Les contrats vous permettent de récolter des jetons spéciaux. Ces jetons font avancer la barre de progression du pass saisonnier (pour lequel il n’est absolument pas nécessaire de payer pour avoir des récompenses régulières) et vous permettent de gagner en XP d’IA tout en vous rendant utile aux habitants. La quête principale peut devenir assez corsée. Par conséquent, il est essentiel que vous accordiez du temps aux contrats pour farmer de l’XP et du loot.

La boucle de gameplay PvE fonctionne ainsi : en sortant de la ville, vous partez avec une certaine quantité de recharges pour vos robots. Cette jauge de recharge vous donne la possibilité de réparer les robots abîmés et de ressusciter ceux que vous perdu lors des combats. À chaque combat que vous effectuerez une fois les murs de la ville franchis, cette recharge diminuera. Quand elle atteint 0, il devient impossible de remettre vos robots sur pied et le combat est compromis. Mais, point de panique !

Lorsque cette jauge est au plus bas, la solution la plus simple est d’utiliser votre jetpack qui, depuis n’importe où sur la carte, vous rapatriera à l’espace d’atterrissage de la ville. Tous vos robots seront ainsi réparés et vous pourrez repartir à l’aventure.

Vous ne pouvez cependant stocker que 5 recharges complètes à un instant donné, ce qui signifie que franchir les murs de la ville 5 fois d’affilée est possible, mais qu’ensuite il faudra patienter ou obtenir de nouvelles recharges. Contrairement à d’autres jeux employant ce système, l’utilisation des recharges dans Botworld n’est absolument pas gênant. Il ne m’est pas réellement arrivé de ne plus pouvoir jouer et de me sentir frustrée par cet aspect.

Toutefois, j’aurais apprécié la présence d’un cycle jour/nuit ou d’événement météo dès les premières régions du jeu pour donner davantage de vie à un monde un peu trop figé, malgré le déplacement des ennemis.

Durée de vie, PvP

Les régions du monde et les bots sont nombreux et variés, aussi je ne m’inquiète pas de la taille du lore. Ce dernier offre une bonne durée de vie au jeu par son aspect exploration, découverte et collection de bots à entraîner. Les bots sont actuellement plus d’une trentaine, mais d’autres sont déjà en préparation. La musique de fond et les effets sonores sont très bien réalisés. Ils ajoutent de la profondeur à ces petits combats de rencontre pendant vos explorations et embellissent l’environnement d’un panorama sonore mignon.

Le PvP ne constitue pas la majeure partie de l’expérience de jeu et n’affecte donc pas énormément mon avis sur Botworld. Le PvP est plus un bonus qu’autre chose, de mon point de vue. Ce dernier fonctionne avec un système d’arène. De temps en temps, vous pourrez affronter un champion d’arène à la manière d’un dresseur Pokémon pour remporter votre badge. Ou alors, libre à vous d’affronter d’autres Botmasters pour remporter votre coffre quotidien et gagner des trophées.

Modèle économique de Botworld: Adventure

Dans Botworld, le système économique est assez équitable et ne gâche en rien l’expérience de jeu. Il existe des pubs optionnelles pour récupérer davantage de bonus et des achats de boutique in-game. Comme la majeure partie de l’expérience et du plaisir que prendra le joueur dans Botworld reposent sur le PvE et l’exploration, l’achat de boosts ne vous rendra pas plus heureux. De fait, le PvP n’a pas de place prédominante au cœur de Botworld : Adventure actuellement. Par conséquent, peu importe que vous dépensiez de l’argent dans le jeu ou non puisque cela ne changera qu’un score de trophées qui n’affecte pas réellement votre partie.

Toutefois, de belles récompenses sont disponibles dans le shop si vous souhaitez soutenir le développement et l’équipe de dev. Ces récompenses se sont pas uniquement décoratives et peuvent vous booster, mais cela ne fera que réduire la durée de vie du jeu.

L’avantage d’un modèle comme celui de Botworld est qu’il s’avère très permissif pour le joueur. Il est en effet possible de profiter de l’expérience complète sans regarder de pub. D’ailleurs, je n’ai croisé aucune pub intrusive interrompant le gameplay. Cela ne serait pas dans l’esprit de cette petite pépite qu’on prend plaisir à découvrir.

En conclusion, Botworld est excellent pour ce qu’il est : un semi-open world gacha coloré et original comme vous n’en avez encore probablement pas testé (à part Pokémon ou Nexomon). Il crée son propre genre de jeu mobile calme et agréable, sans pub intrusive ou 3D mal dégrossie. L’ambiance du jeu est apaisante et la difficulté croissante pimente le contenu à partir du Grand Désert. Je regrette seulement que le monde ne paraisse pas un peu plus vivant. Les habitants ont leurs propres occupations, mais la nuit ne tombe jamais sur Botworld. Après tout, ce n’est peut-être pas plus mal car le titre de Featherweight Games est un petit rayon de soleil sur smartphones et tablettes.

Points positifs

  • DA colorée rafraîchissante
  • Musique agréable
  • Modèle économique presque parfait
  • Des heures et des heures de jeu à l'horizon

Points négatifs

  • Manque d'un peu de vie, comme un cycle jour/nuit
  • Dommage qu'il n'y ait pas de mode où on contrôle les bots
8
Génial
Gameplay - 7
Graphismes et bande-son - 8
Modèle économique - 9
Durée de vie - 8
Bidule n'aurait jamais dépensé un seul centime en jeu mobile. Du moins, c'est ce que dit la légende.

Mot de passe oublié

Pin It on Pinterest

Share This