bannière

Test de OPM: Road to Hero 2.0, le jeu d'action gacha qui fait honneur à l'anime

Plus d'infos

Dans ce test de One-Punch Man Road to Hero 2.0, vous découvrirez la version action, gacha et idle de l’anime à la renommée internationale. Saitama n’est malheureusement pas au cœur de l’action et se contente de vous accompagner dans les menus de jeu. Mais le jeu est tout de même rempli de fan service, ce qui devrait vous plaire si vous avez suivi les aventures du manga.

Recrutement de héros et mission principale

Comme dans les autres jeux du genre gacha, vous collectionnez des personnages par fragment. Et, une fois que vous possédez assez de fragments, vous pouvez en invoquer. Cela passe en général par des lootboxes, représentées dans ce test de One-Punch Man Road to Hero 2.0 sous la forme de cartes de recrutement à tirer.

Recrutement de super-héros dans le test de One-Punch Man Road to Hero 2.0

Chaque héros possède des compétences uniques et une spécialité, la plupart étant directement tirés de l’anime pour plaire aux fans. En fonction de leur rareté, de leur puissance et de leur utilité en combat, vous devrez trier vos héros sur le volet pour créer la composition parfaite. Cette équipe de super-héros (sans Saitama) devra affronter des super-villains, random ou célèbres.

Ces affrontements constituent l’occasion pour Road to Hero 2.0 de produire un fil narratif avec des éléments-clés connus des fans. Ainsi, certaines scènes reprennent directement l’anime avec de belles cinématiques à suivre en mode histoire, dans la campagne principale. La campagne est bien fournie et la quantité de contenu s’étend aussi aux autres modes de jeu, en épreuve, en mission…

Campagne OPM jeu mobile

Fan service et déroulement des combats du test OPM Road to Hero 2.0

Le fan service est omniprésent mais pas excessif, ce qui est plutôt un bon point pour un jeu sous licence ! Le titre n’est d’ailleurs pas hermétique aux nouveaux joueurs et fait découvrir le lore OPM au fur et à mesure des combats.

Pour ce qui est des combats en eux-mêmes, ceux-ci se déroulent au tour par tour. Les super-héros sont affublés d’un numéro qui indique leur ordre de combat et doivent être positionnés de manière optimisée. Le reste du combat se déroule en mode automatique.

Durant le test de One-Punch Man Road to Hero 2.0, ma seule participation aux combats a été d’activer ou non le boost de vitesse x2 et le mode automatique. Le mode automatique permet de lancer les attaques ultimes des personnages sans que le joueur n’intervienne. On notera tout de même que les cut des attaques ultimes rehaussent l’ambiance anime du titre.

La difficulté croissante des niveaux est un peu abrupte. Par conséquent, il vous faudra un petit temps d’adaptation et de navigation dans les menus pour tracer votre chemin. L’interface n’est pas toujours claire, mais les mécaniques de promotion de super-héros sont plus compréhensibles que ne l’était Blue Archive, par exemple, lors de ma première prise en main.

Modèle économique de OPM

Tout collectionneur en herbe sait ce qu’il lui en coûte : un grand investissement. Pour progresser rapidement dans One-Punch Man Road to Hero 2.0, vous aurez besoin de super-héros puissants, bien meilleurs que ceux auxquels vous avez accès au départ.

Ces héros ne sont pas simples à obtenir et nécessitent en général de farm en investissant du temps ou de passer par la case paiement pour les débloquer plus rapidement. Toujours est-il qu’il n’est pas aisé de composer une équipe comme vous le souhaiteriez en restant joueur free-to-play.

Fort heureusement, ceux qui apprécieront le titre rechercheront davantage le lore de l’anime en version solo que les affrontements en arène PvP où le décalage de niveau peut se faire ressentir. Au moins, le titre ne vous interrompt pas à la fin de chaque partie avec une coupure publicitaire.

Conclusion de mon avis sur One-Punch Man Road to Hero 2.0

Pour conclure ce test sur One-Punch Man Road to Hero 2.0, il faut revenir à l’essentiel. En fan de l’anime, on ne peut qu’être ravi par les cinématiques et la campagne dans lesquels on retrouve les personnages qui nous on fait vibrer à l’écran. On les retrouve en coulisse et on forme notre propre équipe de super-héros pour venir à bout de toutes les menaces qui planent sur la ville. Toutefois, si l’on se concentre davantage sur le gameplay, il ne me semble pas réellement raccord à l’anime car il manque d’action, avec du combat au tour par tour et du farm de récompense en idle. Le jeu est équilibré et agréable mais n’est pas le meilleur gacha de ces dernières années. Avis aux fans de la licence !

Ce test est réalisé en collaboration avec Huawei qui propose l’AppGallery et le Game Center pour les joueurs mobiles toujours en quête de bonnes affaires.

Test de OPM: Road to Hero 2.0, le jeu d'action gacha qui fait honneur à l'anime

Points positifs

  • Fan service bien dosé
  • De bonnes cinématiques
  • Des combinaisons de héros variées

Points négatifs

  • Interface parfois compliquée
  • Peu d'action de la part du joueur
  • Un modèle économique gacha classique
OPM: Road to Hero 2.0 bannière
7
JeuMobi
  • Gameplay - 7
  • Graphismes et fan service - 7
  • Modèle économique - 7
Yaya
Yaya Yaya n'aurait jamais dépensé un seul centime en jeu mobile. Du moins, c'est ce que dit la légende.

Avis similaires

Test de Dragon Raja

#RPG #Multijoueur #Gacha #MMO
8.5
JeuMobi
Joueurs 6.7

Test de Life Makeover

#Simulation #Multijoueur #Gacha
8
JeuMobi
Joueurs 7.1

Test de Madtale

#RPG #Multijoueur #Gacha
7.4
JeuMobi
Joueurs 6.2

Test Marvel Snap

#JCC #PvP
  Trailer
8.3
JeuMobi
Joueurs 7.5
Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Telegram
  • Pinterest
  • Reddit